L’E-santé au service des patients transplantés

19 Août 2021
L'E-santé au service des patients transplantés

La transplantation, qui est l’une des plus grandes avancées de l’histoire de la médecine, est un excellent moyen de sauver des vies. Toutefois, c’est une chirurgie très spécialisée et délicate qui requiert la plus grande attention et les meilleurs soins. C’est là que l’e-santé entre en jeu, car elle joue un rôle clé dans la prise en charge des patients greffés : avant, pendant et après la transplantation.

Pour vous approfondir dans le sujet, lisez : E-santé : ce qu’il faut savoir

L’évaluation : une étape primordiale pour la réussite de la transplantation

La transplantation est une pratique médicale qui consiste à prélever un organe malade chez un donneur et à implanter intentionnellement dans le corps humain un organe ou un tissu sain. L’objectif principal de cette intervention est de rétablir les fonctions corporelles normales et la santé du patient.

La réussite de l’opération est fortement liée à l’acceptation du greffon par le système immunitaire du patient. C’est un élément fondamental dans la réussite de la greffe. En utilisant la puissance informatique pour stocker des dossiers détaillés sur l’état de santé des patients, on peut rapidement évaluer l’acceptation de ce corps étranger à l’aide d’un algorithme informatique.

La chirurgie : transplantation d’organes avec assistance robotique

La chirurgie assistée par robot (RAS) a fait de grands progrès, surtout ces dernières années. Il n’est pas surprenant que la chirurgie robotique soit en train de devenir le meilleur moyen de réaliser des transplantations rénales ; sauvant des vies et réduisant la douleur et les complications pour les patients. En 2001 la FDA américaine(1) a approuvé l’utilisation d’un robot pour effectuer une opération sur un rein humain.

Depuis cette date, 300 opérations de transplantation rénale robt-assisté ont été réalisée(2). Dans un avenir proche, les médecins pourront également utiliser des robots pour effectuer des procédures complexes comme celles-ci. Il sera possible de faire appel à ces robots pour réaliser des opérations de transplantation de tout type d’organes.

Pour aller plus loin, lisez : Le machine learning pour optimiser la prescription des médicaments.

L’e-santé pour personnaliser le suivi post-transplantation

Les patients transplantés sont exposés à de nombreuses complications au cours de leur transplantation, telles que le rejet, les effets secondaires des médicaments, les infections secondaires, etc. Un canal de communication efficace entre le centre de transplantation, les représentants du service de néphrologie, le médecin traitant et les autres professionnels de santé tels que les infirmières, les diététiciens, etc. est essentiel pour réduire ces complications.

De ce fait, la mise en place d’un outil de communication efficace est nécessaire. Il s’agit d’une plateforme qui leur permet d’effectuer presque tous les échanges de données nécessaires, des données cliniques à toute question relative au patient. Ainsi, il est beaucoup plus facile de réagir à temps et de limiter les risques de rejet.

A Lire aussi : IOT : la technologie qui a changé le monde de la médecine

Le retour à domicile

Avec le développement des services de santé en ligne, les patients transplantés peuvent rester en contact avec leurs médecins, rer leurs tâches quotidiennes et leur mode de vie, et même recevoir des conseils médicaux dans le confort de leur foyer. Ces solutions aidant à rendre le retour à domicile plus efficace et à éviter de gaspiller du temps et des ressources.

(1) https://www.urofrance.org/base-bibliographique/la-nephrectomie-pour-don-vivant-de-rein-par-laparoscopie-robot-assistee (2) https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-greffe-rein-patients-obeses-operes-robot-chu-toulouse-64003/

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez