Comprendre le Metaverse

Depuis quelques années, le terme de “metaverse” est devenu un sujet qui intéresse tout le monde, les entreprises et les particuliers.  C’est est le mot qui est à la mode aujourd’hui et qui frappé l’imagination de l’industrie technologique.  La plus grande nouveauté du metaverse est que l’une des plateformes internet les plus connues a changé de nom afin d’ annoncer son adhésion à cette idée futuriste. Cette plateforme est Facebook où PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé en 2021 qu’il a changé le nom de sa société en “Meta Platforms Inc” ou “Meta en abrégé”.

Définition et  origine du mot Metaverse

Le Metaverse, la contraction des mots « Meta » et « Universe » ou méta univers en français, désigne un monde virtuel persistant. C’est un monde qui ne s’arrête pas au moment où on enlève notre casque de réalité virtuelle.il s’agit d’ une sorte de simulation de la vie via des lunettes VR. C’est un monde virtuel interconnecté qui est axé sur l’interaction en temps réel, où les gens peuvent interagir socialement, travailler et faire des transactions, jouer et même créer. 

Neal Stephenson est un écrivain de science-fiction et d’uchronie américain, qui a donné vie au terme metaverse. C’était le premier qui le décrit dans son roman : « Le Samouraï virtuel » qui est sorti en 1992 (Snow Crash dans sa version originale). Dans ce livre, le romancier Neal Stephenson a décrit un univers virtuel, assez similaire à « Second Life » qui porte le nom de Metaverse. C’est un  univers virtuel qui met à disposition à un hacker du roman un savoir illimité.

Les principales caractéristiques du métavers

Il existe un ensemble de caractéristiques qui constitue la structure de la technologie du metaverse et qui sont les suivants :

Technologie interactive 

Un metaverse est une technologie interactive de mondes virtuels et qui est destiné à agir comme le monde réel. Cette technologie comporte une infrastructure mondiale, des connexions sociales ainsi que d’autres traits du monde réel dans lesquels plusieurs personnes peuvent faire partie du métavers en même temps. Metaverse permet à deux utilisateurs d’interagir entre eux et avec d’autres éléments du metaverse.

– Technologie persistante

Ce qui rend le metaverse une technologie persistante est qu’elle ne peut pas être fermée ou mise de côté instantanément. C’est une technologie qui ne laisse pas la réalité virtuelle s’éloigner aussi facilement. La réalité virtuelle reste dans le monde métaphorique dans lequel les utilisateurs entrent et cela grâce aux grandes quantités d’informations qui sont embouteillées dans un metaverse. 

Réplique du monde réel

Metaverse est une réplique du monde réel dans lequel les gens vivent . Cette technologie va être bientôt  un moyen de divertissement et de durabilité tout en garantissant une expérience de réalité virtuelle. 

Pour conclure…

Le metaverse a pour objectif principal est de permettre d’échanger avec des gens du monde entier, tout en restant au même endroit et en utilisant des lunettes. Les lunettes sont les moyens qui permettent d’avoir la sensation d’être comme dans un jeu vidéo. Même dans le domaine médical, le metaverse est considéré comme une solution assez efficace de réalité virtuelle.

Digitalisation des services de santé : la clé vers l’avenir

Le secteur de la santé observe une digitalisation massive de ses activités, que ce soit pour les services fournis par les professionnels de santé ou pour les soins personnels. C’est un phénomène qui facilite à la fois l’accès à l’information, la nature et la disponibilité des services, l’interaction entre des patients avec les services de santé. Le nombre de services de santé numériques explose. La digitalisation des services de santé est considérée comme la clé pour un avenir meilleur.

Lisez aussi : Prenez votre santé en main grâce à la digitalisation

Mettre en place un parcours médical intégré

Le dossier électronique du patient est là où tout l’historique médical du patient sera centralisé en un seul endroit, avec tous les résultats de ses examens. Ce dossier électrique garantit un suivi plus précis, où les données  seront documentées et les évolutions seront analysables. L’objectif est de permettre un parcours de santé complet, intégré, professionnel et facile. 

Assurer plus de confort aux patients grâce à la commande de repas 

Grâce à la digitalisation digitale, les patients ont l’occasion d’avoir accès aux menus de la semaine directement sur le terminal multimédia de leur chambre d’une clinique par exemple. Ils peuvent commander leurs repas sans nécessité de se déplacer ni appeler une aide-soignante, pour qu’elle assure le suivi de leurs préférences ou leur régime alimentaire. C’est avantageux non seulement en terme de l’amélioration du confort du patient, mais aussi en terme de gain de temps pour le personnel. 

Améliorer l’organisation interne en numérisant l’agenda du patient

Découvrez : Le numérique et l’amélioration du système de santé

Dans le secteur de santé, la numérisation de l’agenda des patients permet de lui proposer une meilleure visibilité sur son séjour. Avec un regard et grâce à cet agenda numérique, le patient peut obtenir facilement toutes les informations concernant les dates et heures des interventions prévues (les visites du médecin, la radio, les examens, bloc, …). Grâce à une meilleure communication et la passion de l’information, on garantit le confort et la satisfaction du patient. Son expérience globale sera donc améliorée.

Digitaliser les formalités administratives dans la santé

L’attente dans les hôpitaux et les services d’urgences sont considérés comme des freins pour assurer une expérience patient réussite Il arrive parfois de passer plusieurs heures aux urgences. Les causes principales de ce problème sont les formalités administratives qui sont propres à chaque patient ainsi que les difficultés à gérer les effectifs de personnel soignant.

Pour faire face à ce problème, il s’agit d’effectuer la prise de rendez-vous directement en ligne jusqu’à l’après consultation, par le biais d’applications mobiles par exemple. De même, il s’agit de mettre à disposition de patient un programme d’hôpital numérique qui a pour but d’aider les structures de soin à se moderniser et d’adapter au plus vite le matériel médical, les infrastructures, ainsi que de former le personnel à ces nouveaux processus.

Pour conclure… 

En somme, la digitalisation des services de santé sert à booster les gains de temps tout en améliorant la qualité des soins. Cela sert à diminuer les processus administratifs, en rendant les patients plus autonomes et en automatisant les tâches les plus complexes. 

Connaissez-vous Ta7alil.ma : le laboratoire d’analyses en ligne ?

Conseils pour lancer son produit en e-santé

 

Les dispositifs médicaux numériques ou à base d’intelligence artificielle sont particulièrement encadrés, du fait de leurs conséquences éventuelles sur la vie des patients. La e-santé a connu une croissance sans précédent et cela grâce à l’essor des dispositifs médicaux numériques et grâce à d’intelligence artificielle. Si vous souhaitez commercialiser un produit en e-santé, qui est un produit présentant un intérêt pour la santé humaine, voici quelques conseils pour sécuriser et garantir son lancement.

Bon à savoir : Top 4 des innovations dans les soins de santé

1. Déterminer le statut de son produit

Il s’agit de distinguer le simple objet connecté à usage personnel tels que’ une application de bien être,  du DIV dite diagnostic in vitro ou dispositif médical (DM), qui impliquent l’obtention d’un marquage CE de conformité préalable à toute mise sur le marché du produit en question. Il faut commencer à se questionner sur la finalité du produit. Si la finalité du produit est de communiquer les informations, la statue de produit sera un DIV.  

2. Préciser la classe de son DM et prévenir sa procédure d’évaluation

Il est nécessaire d’identifier au plus tôt cette classe de son DM afin de déterminer  le niveau de preuves cliniques exigées, la procédure d’évaluation adaptée, ainsi que les aspects à inclure dans  son système qualité et dans son dossier technique.  Le plus en amont possible, il faut prendre contact avec un organisme notifié (ON) afin de recevoir sa certification CE tout en prévenant sa procédure d’évaluation.

3. Indiquer la manière dont l’évaluation clinique va être menée

Le type de données à créer change en fonction de la classe du dispositif et de son stade de progression dans la mise sur le marché : l’acquisition du marquage CE, le remboursement ou le suivi clinique post-commercialisation. Dans le cas où les exigences générales de sécurité et de performance requises en la matière sont bien définies, c’est le fabricant qui doit identifier les données à sélectionner, ainsi que la méthodologie de recueil et d’analyse à mettre en pratique.

Connaissez-vous le Programme WIA 54 ? Cliquez ici pour en savoir plus.

4. Spécifier par contrat le rôle de chacun, de la conception à la commercialisation

Il faut s’assurer que la propriété intellectuelle (PI) est sous votre contrôle dès la phase de conception et de développement du dispositif. Si le dispositif utilise un support qui appartient à un tiers, il est obligé de s’assurer d’avoir des droits d’utilisation et d’accès aux données ou à la plateforme. Il faut ainsi miser sur tout un contrat relatif aux droits de PI afin de préciser le rôle de chacun, de la conception et de la commercialisation.

5. Expliquer et gérer les risques de cybersécurité

Valider la sécurité du système informatique et la sécurité des données collectées et traitées, doivent être au centre des préoccupations du dispositif e-santé. Il s’agit de prendre en compte quelques procédures, voici des exemples :

  • Respecter les droits des personnes
  • Assurer le respect des principes de protection des données de santé 
  • Amener une attention particulière à l’encadrement contractuel des prestations de tiers fournisseurs
  • Faire une analyse d’impact du traitement de données…

6. Être attentif et soigner les informations à délivrer aux utilisateurs

La présentation du produit est cruciale pour arriver à déterminer les imperfections pour arriver à les corriger. En stricte conformité avec la réglementation applicable, la conception de la notice et de l’étiquette devra être mise en pratique avec soin.

Explorez Le glossaire de la e-santé

Prenez votre santé en main grâce à la digitalisation

La transformation numérique a facilité le fonctionnement de plusieurs secteurs. Dans le secteur de santé, le digital joue, aujourd’hui, un rôle crucial en apportant de nouvelles solutions de traitement et de prise en charge aux patients et aux professionnels. La e-santé est là pour vous accompagner en tant que citoyens dans toutes les étapes de votre parcours de soin, et tout au long de votre vie pour optimiser votre santé et améliorer votre pratique médicale.

E-santé en Tunisie : la télémédecine est désormais légale. Le saviez-vous ?

Pourquoi la digitalisation de la santé ?

Télémédecine, téléconsultation médicale, télésurveillance, robotique médicale… Le secteur de la santé tend à franchir le pas de la digitalisation. Nombreuses sont les raisons de cette digitalisation de la santé et les principales sont les suivantes :

  • Faire évoluer la médecine vers un modèle préventif et prédictif
  • Améliorer la relation patient-médecin tout en améliorant le bien-être et les traitements des patients
  • Rendre les paramètres du patient consultables, à tout moment, par le médecin via des dispositifs connectés ou par un centre de surveillance
  • Assurer une formation continue du personnel de santé afin d’améliorer leur performance et pour répondre aux nouvelles réglementations 
  • Révolutionner les pratiques médicales grâce aux nouvelles technologies et tendances tels que les objets connectés, les robots médecins, la m-santé, le big data, l’open innovation, … 
  • Assurer une meilleure prise en charge de patient à domicile
  • Réduire les démarches de santé pour minimiser les coûts de structure
  • Mieux connaître les patients afin de personnaliser les séjours et les soins médicaux.

Prenez votre santé en main grâce à la digitalisation

À l’heure de l’amélioration, de la modernisation du système de soins et de la digitalisation dans le secteur de la santé, tout devient numérique et les patients deviennent maîtres de leur santé. Ils disposent davantage de données sur leur santé ce qui les rend des acteurs de sa prise en charge. La gamme des objets connectés au service de la santé est assez vaste ainsi qu’elle vous permet, en tant que patients, d’améliorer votre hygiène de vie. 

Cette digitalisation dans le secteur de santé à donner ainsi l’occasion aux patients de pratiquer l’auto-diagnostic et de développer une expertise nouvelle sur les sujets de la santé. De plus, l’arrivée de “Mon espace santé” et la nouvelle figure du patient/citoyen sont des moyens qui vous permettent de gérer votre santé de façon autonome, on peut donc dire qu’un citoyen devient une partie prenante de son parcours de soin.

Découvrez 5 applications tunisiennes au service de votre santé

Pour conclure…

La digitalisation est une opportunité qui permet de moderniser le secteur de la santé. Les bienfaits de la digitalisation et des technologies numériques dans le secteur de la santé sont nombreux et ils peuvent se résumer en : digitaliser pour soigner mieux et moins cher. Le fait de garantir l’accès aux bonnes informations par les bonnes personnes au bon moment peut booster l’efficacité et l’efficience et garantir la sécurité des soins des patients. Les services de santé digitalisés sont considérés comme des outils incontournables pour passer d’une approche réactive à une approche proactive de la préservation de la santé.

E-santé en Tunisie : la télémédecine est désormais légale

Le 3 mars 2022, l’e-santé en Tunisie a franchi un nouveau pas. Le Conseil des ministres tunisien a en effet adopté un projet de décret autorisant la pratique de la télémédecine en Tunisie. Cette mesure législative ouvre ainsi la voie à une amélioration des conditions de prise en charge des malades et facilite le travail des médecins. Cette révolution de l’e-santé est une victoire pour les pouvoirs publics et les professionnels de la santé. 

Evolution du secteur de la santé en Tunisie depuis la révolution 

Le secteur de la santé tunisien a connu un développement considérable depuis la révolution du 14 janvier 2011. Il s’est en effet modernisé et connecté grâce aux innovations technologiques qui ont permis de désengorger les hôpitaux et de répondre aux besoins des citoyens en santé. C’est dans ce contexte que le gouvernement tunisien a lancé une stratégie nationale de santé visant à améliorer la prise en charge médicale des patients et assurer une meilleure qualité des soins. Plusieurs applications mobiles et plateformes en ligne ont été créées afin de faciliter la prise en charge des patients et de réduire le temps d’attente.

Lisez aussi : 2022 : les tendances en technologies de la santé à suivre

La télémédecine : un levier de développement pour le secteur de la santé en Tunisie 

La télémédecine contribue à la diminution du temps d’attente pour un meilleur accès aux soins. L’avantage principal de la télémédecine est d’accroître l’efficacité des services de santé publique à coût faible et de réduire les dépenses de santé publique. Elle permet également d’améliorer la qualité des soins et facilite la prise de décision. Elle permet également aux patients d’être suivis par le médecin à domicile, en cas de maladie.

En effet, la télémédecine permet d’interagir entre les professionnels de santé et les patients, à distance, via différents moyens technologiques tels que la vidéoconférence, le téléphone, etc. Ainsi, elle offre la possibilité d’éviter des déplacements inutiles des patients aux centres de soins et de leur permettre de se soigner chez eux et représente une solution efficace surtout pour les personnes âgées, handicapées ou ayant des problèmes de mobilité.

De plus, la télémédecine favorise la prévention des maladies et facilite le suivi de la guérison, en mettant en place des programmes de prévention et de promotion de la santé. De ce fait, elle participe à la diminution de l’absentéisme des patients aux centres de soins, et à la réduction des coûts de santé, en utilisant les ressources technologiques existantes.

Lisez aussi Télésurveillance médicale : nouveau mode de suivi des patients

La télémédecine : pourquoi est- elle importante pour les pays en développement ?

Dans les pays en développement, l’accès à la santé est un des problèmes majeurs. Les populations rurales sont souvent dépourvues de moyens de transport et les patients doivent parcourir de longues distances pour rejoindre les centres de santé. Ainsi, le recours à la télémédecine peut améliorer le suivi des malades et la qualité des soins dispensés.

La télémédecine est donc un outil de développement pour les pays en voie de développement car elle permet la mise en place d’un système sanitaire moderne, et facilite l’accès à des soins de qualité. Elle constitue également une source d’économie et d’efficacité pour les pays qui ont un système de santé vulnérable. En effet, la télémédecine permet d’éviter les allers-retours inutiles, et donc les coûts directs et indirects liés à ces déplacements.

À l’heure actuelle, la télémédecine n’est pas encore très développée dans ces pays car elle nécessite la mise en place de réseaux de communication performants et la formation d’une main d’œuvre qualifiée.

E-santé : tout savoir sur le télésoin

Avec la pandémie de Covid-19, notre quotidien a complètement changé. Les termes à distance et présentiel sont les termes les plus utilisés dans le monde entier. et les services à distance ont connu un essor fulgurant. Il est devenu possible de travailler depuis le canapé voire même de se faire soigner sans avoir la nécessité de se déplacer. Cela est accompagné par l’apparition de la notion “télésoin”. Cette notion a été introduite par la loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé dans le but de faciliter l’accès aux soins. 

Télésoin : soins réalisées à distance grâce aux TIC

Il s’agit d’une pratique de soins accomplie à distance grâce aux TIC (technologies de l’information et de la communication). La télésoin permet à un patient d’être en contact avec un ou plusieurs pharmaciens voire même des auxiliaires médicaux. Lors du télésoin, le patient peut choisir d’être accompagné par un professionnel de santé ou un aidant.

Dans un premier temps, le télésoin était réservé à certaines professions du paramédical. Puis, elle a été étendue à de nouvelles professions et cela à cause du COVID-19 et l’impossibilité de consulter des professionnels de santé lors du confinement. Cette crise sanitaire a permis de démontrer l’importance du télé soin envers le système de santé afin d’assurer la continuité des soins de santé. Le télésoin concerne plus de dix corps de métiers dans le domaine du paramédical, tels que les audioprothésistes, les diététiciens, les épithésistes…

Lisez aussi : Dans les coulisses d’une séance de téléconsultation

Comment se déroule une consultation de télésoin ?

La réalisation du télésoin est une décision effectuée par le professionnel et par le patient. Tout d ‘abord, le professionnel doit estimer la pertinence d’une consultation à distance en fonction de certains critères et le patient est chargé à donner son accord pour l’acte de télésoin. Le professionnel l’informe sur les différentes modalités du télésoin, les matériels et les équipements à utiliser, la sécurité de ses données…. Si le patient est d’accord d’effectuer la télésoin, un rendez-vous peut être fixé. Le jour de la consultation, le patient est invité à se connecter en avance au rendez-vous et à se munir de ses documents médicaux nécessaires.

Ce rendez-vous est réalisé à distance et à travers un vidéotransmission via un smartphone, une tablette ou un ordinateur doté d’une caméra. Pour assurer le succès de la séance de télésoin, le patient ainsi que le professionnel doivent s’installer dans un lieu calme et qui respecte la confidentialité des échanges. De plus, les deux parties doivent s’assurer que le son et l’image sont en bonne qualité, afin de favoriser la compréhension de la situation médicale.

Lisez aussi : Téléconsultation et téléexpertise : faites le point

On peut finir par la dernière étape du télésoin où le professionnel se charge d’informer le patient sur les futures prescriptions et rédige ainsi un compte-rendu de la consultation comprenant la date, l’heure et toute autre information nécessaire. Ce compte-rendu est enregistré et partagé avec le patient dans un dossier médical. Dès que la séance de télésoin se termine, le patient peut procéder au paiement directement en ligne.

Il est nécessaire de mentionner que lorsque la vidéotransmission n’est pas possible et que le patient ne possède ni un smartphone, ni une tablette, ni un ordinateur, la télévision peut être effectuée par un appel téléphonique.

Dans les coulisses d’une séance de téléconsultation

C’est une consultation médicale réalisée en ligne par un médecin, la téléconsultation est l’un des 5 actes de télémédecine réglementaires. Cette consultation à distance, met en contact le patient avec son médecin tout en utilisant les nouvelles technologies (ordinateur, smartphone, tablette…). Parmi ses objectifs est de réduire les inégalités d’accès aux soins surtout dans les zones où les professionnels de santé sont peu nombreux,  obtenir une prise en charge médicale plus rapide… Donc comment se passe une séance de téléconsultation ? 

Lisez aussi : Téléconsultation et téléexpertise : faites le point

Les coulisses d’une séance de téléconsultation

Avant de commencer la séance de téléconsultation, le médecin téléconsultant envoie au patient un lien par Courrier électronique. Ce lien est une invitation afin de se connecter à l’heure prévue du rendez-vous sur une plateforme hautement sécurisée depuis un ordinateur, tablette ou smartphone, l’essentiel qu’il soit équipé d’une webcam et relié à Internet.

Au cours d’une séance de téléconsultation, le patient peut être assisté par un autre professionnel de santé comme un infirmier ou un pharmacien. Cependant, cette consultation à distance relève de la seule décision du médecin qui doit établir un diagnostic et évaluer la pertinence d’une prise en charge médicale en ligne plutôt qu’en face-à-face. A la fin de chaque séance de téléconsultation, le médecin se charge de rédiger un compte rendu, qui va être enregistré dans son dossier patient. 

Le patient peut se rendre dans une cabine de téléconsultation placée à proximité de chez lui, tout en se basant sur le conseil du médecin. Cette cabine dispose généralement de tous les appareils de mesure et d’examen nécessaires qui facilitent le diagnostic. 

Lisez aussi : E-santé : la télémédecine peut-elle prendre en charge le sevrage tabagique ?

Les conditions de prise en charge d’une téléconsultation par l’Assurance Maladie 

Pour avoir droit au remboursement de la téléconsultation, il faut respecter certaines  conditions et qui peuvent être résumés dans les points suivants : 

  • Le respect du parcours de soins : Le patient devra être orienté initialement par son médecin traitant vers le médecin téléconsultant. Si le médecin traitant est le médecin téléconsultant, il vous propose alors directement une consultation à distance lors de la prise de rendez-vous.
  • La réalisation de téléconsultation à proximité : Puisque la consultation à distance répond à une logique territoriale, le médecin téléconsultant doit se situer à proximité de votre domicile. Cette proximité est indispensable afin d’assurer un suivi régulier de votre état de santé et dans le but d’organiser une consultation en présentiel s ‘il est nécessaire. 
  • L’alternance de la téléconsultation avec les consultations en présentiel dans l’intention de garantir une meilleure qualité et sécurité des soins. 

Peu importe la spécialité, le secteur voire même le lieu d’exercice, tout médecin peut exercer la téléconsultation. La séance de téléconsultation doit être réalisée via un échange vidéo d’où le médecin doit s’équiper du matériel médical connecté nécessaire. Cet équipement a pour but d’accomplir certains critères tels que la garantie de la sécurité des échanges de données personnelles de patient. De plus, la consultation à distance est facturée au même tarif qu’une consultation en présentiel, selon le médecin consulté. 

E-santé : la télémédecine peut-elle prendre en charge le sevrage tabagique ?

L’épidémie de tabagisme est constituée comme l’une des plus graves menaces ayant jamais pesé sur la santé publique mondiale. D’ailleurs, selon Newswire.ca, le tabagisme a causé près de 8 millions de décès en 2019 ainsi que 90 % des nouveaux fumeurs sont dépendants à l’âge de 25 ans. Il faut mentionner que toutes les formes de tabac sont nocives. De plus, il n’y a pas de seuil au-dessous duquel l’exposition de ce produit psychotrope est sans danger. Aujourd’hui, de nombreux moyens se mobilisent pour les aider à se détacher de ce tueur, parmi ces moyens, il y a la télémédecine. Cette pratique médicale peut prendre en charge le sevrage tabagique. 

Télémédecine : une solution pour aider à arrêter de fumer

Arrêter de fumer est un changement assez difficile. Il nécessite beaucoup de motivation et surtout d’accompagnement et l’idéal, c’est d’être accompagné par un professionnel de santé.  D’ailleurs, un fumeur a davantage de chances de réussir d’arrêter de fumer avec un professionnel de santé que seul. Mais pour quelle raison ? Tout simplement, car la prise en charge du sevrage tabagique par un professionnel de santé permet un soutien psychologique en premier lieu, et un traitement médicamenteux, en deuxième lieu. 

Depuis longtemps, la pratique de mettre en place une aide à distance pour soutenir les fumeurs à arrêter, existe. A travers la médecine et par le biais des télécommunications et des technologies, le patient peut bénéficier des prestations de santé à distance comme il peut  échanger avec des tabacologues sur n’importe quel  territoire national. Le processus est simple, le patient prend un rendez-vous, puis il va avoir un bilan de sa situation après une séance d’analyse d’environ 30 minutes.  Ensuite, le médecin va proposer des sessions de suivi selon le cas du patient et tout ça à distance et par le biais d’une plateforme . 

Lisez aussi : La e-santé pour lutter contre le Covid-19

Quels sont les bienfaits de l’arrêt du tabac ? 

Une voie nouvelle, la télémédecine, qui facilite l’accès aux soins à n’importe qui et n’importe où, y compris dans les zones où les professionnels de santé sont peu nombreux. La télémédecine permet une prise en charge et un suivi plus rapide des patients, d’où des nouvelles possibilités et un meilleur accès aux soins. Donc quels sont les bienfaits de l’arrêt du tabac ? En fait, il existe des multitudes des raisons pour arrêter de fumer tels que : 

  • Maintenir un bon rythme cardiaque sain 
  • Augmentation de niveau d’oxygène 
  • Faciliter l’activité physique
  • Ajuster le fonctionnement normal des nerveuses responsables des sens de l’odorat et du goût
  • Favoriser le repos d’où retrouver un meilleur sommeil
  • Avoir une peau saine, douce au toucher et plus lumineuse.

Pour conclure…

La télémédecine regroupe l’ensemble de pratiques médicales à distance. Grâce à cette solution, les fumeurs peuvent être accompagnés par des spécialistes tout à distance tout au long de cette phase de transition. On peut déclarer que la télémédecine est une vraie solution et moyen à travers lequel l’ancien fumeur peut rester abstinent et garder sa motivation. 

Lisez aussi : Top 3 des enjeux de la e-santé en 2022

6 meilleures applications de santé à télécharger

Beaucoup sont ceux qui ont des problèmes de surpoids. Ils préfèrent rester chez eux plutôt que d’aller à la salle de sport par peur des regards des autres. Il y a d’autres gens qui ne trouvent même pas le temps d’aller à la salle de sport. Grâce aux mobiles ces problèmes viennent presque à disparaître.  C’est pour cette raison que nous avons listé les meilleures applications de santé qui peuvent vous aider dans votre vie quotidienne. 

1. Surveillez votre diabète grâce au Gluci-Chek

Etes-vous diabétique ? Alors cette application est pour vous ! C’ est une application mobile gratuite. Gluci-Chek permet de quantifier les glucides qui constituent votre assiette.

Elle vous donne des infos nutritionnelles et des conseils diététiques qui complètent chaque fiche alimentaire. Ces infos et conseils sont pour mieux gérer votre alimentation et mesurer votre glycémie en fonction de ce que vous mangez. Ainsi, vous pouvez imprimer vos données pour les montrer à votre médecin. 

Lisez aussi : 2022 : les tendances en technologies de la santé à suivre

2. Vivez longtemps grâce à Qualyo 

Si vous voulez vivre longtemps et surtout en bonne santé, téléchargez l’application Qualyo. Cette application à été lancée par des médecins et des professionnels de santé. 

Cette application mobile innovante vous permet de suivre et maîtriser vos données médicales. Sur la base de vos données et des analyses individuelles, Qualyo vous propose des conseils. Ces conseils qui sont sur-mesure vous permettent d’améliorer la qualité de votre vie. 

3. Suivez votre condition physique à l’aide de Health For You 

Health For You est une application qui vous permet d’avoir un aperçu sur vos données médicales. 

Vous pouvez garder un œil sur votre tension artérielle, votre température, votre poids et même sur la qualité de votre sommeil. Health For You vous donne des graphiques d’évolution et des tableaux de mesure qui vous permettent de tout visualiser. A travers cette application, vous pouvez également surveiller votre poids, la prise d’eau, la saturation d’oxygène… 

Lisez aussi : Top des applications pour réussir vos études

4. Restez en forme avec Skimble Workout Trainer

Skimble Workout Trainer est parmi les meilleures applications d’entraînement. Elle peut vous aider à faire des exercices physiques où que vous soyez, même si ce n’est pas dans une salle de sport. Peu importe où et comment vous vous entraînez ! Il s’agit d’un entraîneur personnel, basé sur la création d’une routine d’entraînement avec des objectifs précis dès le premier jour. Elle vous offre des conseils, des routines guidées et des outils de suivi.

5. Perdez du poids sainement grâce au My Diet Coach

Envie de perdre du poids d’une manière saine ? My Diet Coach sera votre meilleur outil ! Elle vous permet de s’assurer que les kilos tombent facilement et de d’une manière permanente. La fonctionnalité la plus importante de cette application est la motivation ciblée. Elle vous permet d’éviter de grignoter entre les repas et les aliments interdits dans certains types de régimes alimentaires. Ainsi qu’elle vous propose souvent les bonnes habitudes alimentaires selon votre cas. 

 Le temps passé sur les applications mobiles a connu une augmentation mondiale. Grâce à ces applications mobiles, l’utilisateur est servi avec diverses fonctionnalités. Chaque application répond à un besoin spécifique. Même pour prendre soin de votre santé, les applications mobiles peuvent vous accompagner.  Allez télécharger ces applications et adoptez un mode de vie sain !

Guérir les maladies chroniques avec une bague intelligente, est-ce possible ?

Cancer, asthme, maladies du poumon, du foie, obésité, diabète, affections psychiatriques… ces maladies ne sont pas marquées par un début précis et elles peuvent s’aggraver durant toute la vie des malades. Ce sont des maladies qui durent longtemps, appelées également des maladies chroniques. 

La maladie chronique est une pathologie évolutive. C’est une maladie qui atteint les hommes plus que les femmes. Elle peut se déclencher à tout âge et touche autant de personnes dans le monde.

Quel est l’impact de la qualité de vie sur les maladies chroniques ?

En ce qui concerne les maladies qui risquent le pronostic vital à court terme, l’objectif de curabilité est essentiel. Dans ce cas, la qualité de vie liée à la santé n’a pas de solution efficace. Par contre, la prise en compte de la qualité de vie est recommandée dans les maladies chroniques évoluant à long terme. Ces maladies se distinguent par leur durée et leur évolutivité. Ils sont souvent associés à une invalidité et une menace de complications graves. Cette menace peut avoir un retentissement sur la vie quotidienne des malades.

Lisez aussi : 2022 : les tendances en technologies de la santé à suivre

Un individu atteint d’une maladie chronique peut avoir des difficultés à suivre une scolarité. Il peut même être exposé au risque de perte d’emploi en raison d’une inadaptation au poste de travail. Cela peut limiter la personne dans la pratique d’une activité sportive et d’autres activités fondamentales à son équilibre personnel. Ces maladies chroniques peuvent entraîner des handicaps parfois lourds. 

Ces maladies graves font partie des maladies non transmissibles. Autrement, elles ne se transmettent pas d’une personne à l’autre telles que les maladies cardio-vasculaires et le cancer.

Soigner les maladies chroniques par une bague intelligente

Dès le début de la pandémie de Covid-19, une bague intelligente appelée “Oura” a été remarquée dans l’e-santé. Elle est destinée pour être utilisée par les joueurs NBA lorsqu’ils retournent à la compétition. Cette bague intelligente a été développée par Movano. Elle est capable de tout mesurer. C’est une bague connectée surpuissante qui peut mesurer les informations de base comme la température, la respiration et le sommeil. Elle est capable même de mesurer la fréquence cardiaque voire même la variabilité de la fréquence cardiaque. Une bague intelligente calcule les informations plus pointues comme les niveaux d’oxygène dans le sang et les calories brûlées. Elle analyse ces données et donne des tableaux comparatifs de jour en jour. Il s’agit d’un outil pour minimiser les risques de maladies chroniques.

Lisez aussi : L’intelligence artificielle au service de la santé

Les maladies chroniques s’aggravent souvent avec le temps mais elles peuvent être contrôlées et guéries. Pour les faire face, la bague intelligente Oura de Movano peut être la solution la plus efficace. Néanmoins, il faut mentionner le rôle des alimentations qui peuvent diminuer les risques de développement d’une maladie chronique. Il est nécessaire de manger sainement. Rester actif et restreindre la consommation du tabac peut minimiser ces risques aussi. De plus, une bonne santé mentale ainsi qu’ une bonne gestion du stress peuvent réduire les risques d’affirmation d’une maladie chronique.