L’E-santé au service des patients transplantés

La transplantation, qui est l’une des plus grandes avancées de l’histoire de la médecine, est un excellent moyen de sauver des vies. Toutefois, c’est une chirurgie très spécialisée et délicate qui requiert la plus grande attention et les meilleurs soins. C’est là que l’e-santé entre en jeu, car elle joue un rôle clé dans la prise en charge des patients greffés : avant, pendant et après la transplantation.

Pour vous approfondir dans le sujet, lisez : E-santé : ce qu’il faut savoir

L’évaluation : une étape primordiale pour la réussite de la transplantation

La transplantation est une pratique médicale qui consiste à prélever un organe malade chez un donneur et à implanter intentionnellement dans le corps humain un organe ou un tissu sain. L’objectif principal de cette intervention est de rétablir les fonctions corporelles normales et la santé du patient.

La réussite de l’opération est fortement liée à l’acceptation du greffon par le système immunitaire du patient. C’est un élément fondamental dans la réussite de la greffe. En utilisant la puissance informatique pour stocker des dossiers détaillés sur l’état de santé des patients, on peut rapidement évaluer l’acceptation de ce corps étranger à l’aide d’un algorithme informatique.

La chirurgie : transplantation d’organes avec assistance robotique

La chirurgie assistée par robot (RAS) a fait de grands progrès, surtout ces dernières années. Il n’est pas surprenant que la chirurgie robotique soit en train de devenir le meilleur moyen de réaliser des transplantations rénales ; sauvant des vies et réduisant la douleur et les complications pour les patients. En 2001 la FDA américaine(1) a approuvé l’utilisation d’un robot pour effectuer une opération sur un rein humain.

Depuis cette date, 300 opérations de transplantation rénale robt-assisté ont été réalisée(2). Dans un avenir proche, les médecins pourront également utiliser des robots pour effectuer des procédures complexes comme celles-ci. Il sera possible de faire appel à ces robots pour réaliser des opérations de transplantation de tout type d’organes.

Pour aller plus loin, lisez : Le machine learning pour optimiser la prescription des médicaments.

L’e-santé pour personnaliser le suivi post-transplantation

Les patients transplantés sont exposés à de nombreuses complications au cours de leur transplantation, telles que le rejet, les effets secondaires des médicaments, les infections secondaires, etc. Un canal de communication efficace entre le centre de transplantation, les représentants du service de néphrologie, le médecin traitant et les autres professionnels de santé tels que les infirmières, les diététiciens, etc. est essentiel pour réduire ces complications.

De ce fait, la mise en place d’un outil de communication efficace est nécessaire. Il s’agit d’une plateforme qui leur permet d’effectuer presque tous les échanges de données nécessaires, des données cliniques à toute question relative au patient. Ainsi, il est beaucoup plus facile de réagir à temps et de limiter les risques de rejet.

A Lire aussi : IOT : la technologie qui a changé le monde de la médecine

Le retour à domicile

Avec le développement des services de santé en ligne, les patients transplantés peuvent rester en contact avec leurs médecins, rer leurs tâches quotidiennes et leur mode de vie, et même recevoir des conseils médicaux dans le confort de leur foyer. Ces solutions aidant à rendre le retour à domicile plus efficace et à éviter de gaspiller du temps et des ressources.

(1) https://www.urofrance.org/base-bibliographique/la-nephrectomie-pour-don-vivant-de-rein-par-laparoscopie-robot-assistee (2) https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-greffe-rein-patients-obeses-operes-robot-chu-toulouse-64003/

Zoom sur l’E-santé mentale

L’e-santé est un domaine de recherche et d’innovation très vaste qui permet l’utilisation des nouvelles technologies à des fins de prévention, d’éducation, de diagnostic ou de prise en charge. À l’heure actuelle, l’e-santé est présentée comme une solution parfaite aussi bien pour les patients que pour les professionnels de santé.

Même si l’utilisation des technologies de l’information et de la communication est moins mise en avant pour la santé mentale par rapport à d’autres champs de la santé, la psychiatrie est en train d’être transformée par la connectivité.

Pour vous approfondir dans le sujet, lisez : E-santé : découvrez l’avenir de la médecine

Les applications mobiles en psychiatrie

Les applications mobiles ou les applications médicales pour Smartphones sont de plus en plus populaires dans le domaine de la santé mentale. Elles permettent aux patients de prendre des mesures de leur propre santé physique et mentale, ainsi que de les partager avec leur médecin.

C’est un autre outil au service du patient pour faciliter son état de santé et son bien-être. C’est également un moyen pratique pour maintenir une certaine communication entre les patients et les professionnels de santé mentale.

En réalité, plusieurs applications sont aujourd’hui disponibles qui peuvent être intégrées dans la prise en charge et le suivi des patients en psychiatrie. On trouve alors des applications qui fournissent des informations sur les pathologies ce qui représente une véritable opportunité pour les personnes concernées par des problèmes de santé mentale d’avoir une information claire et générale sur les pathologies dont elles souffrent ainsi que les traitements disponibles et les avancées médicales.

Certaines de ces applications permettent d’entrer en contact direct avec des spécialistes et facilite la communication avec le thérapeute, d’autres sont spécialement conçues pour aider le patient sur le plan des comorbidités associées aux pathologies psychiatriques : perte de mémoire, insomnie,…

Les objets connectés au service de la psychiatrie

Les objets connectés ont le potentiel de révolutionner la façon dont nous gérons la santé mentale. Ils peuvent aider les patients à mieux gérer leur condition, à trouver des thérapies plus souples, à mieux communiquer avec leur thérapeute, et à prendre un meilleur contrôle de leur santé mentale. Ces objets sont équipés de capteurs qui permettent d’avoir des données quantifiables sur l’activité physique et la structure d’une nuit de sommeil. Ces données visent à donner une première approche de l’état psychique du patient et permettent également de l’évaluer.

Les objets connectés peuvent réduire les coûts et améliorer l’efficacité des soins de santé. Ils peuvent offrir un soutien pour les patients ainsi que les familles, permettant aux professionnels de santé de gérer plus facilement la diversité des interventions et d’améliorer la coordination des soins. En effet, ces objets peuvent être utilisés pour surveiller et documenter le développement des patients. Ils permettent également aux patients de prendre le contrôle de leurs données personnelles et de les partager avec leurs médecins.

Pour aller plus loin : La santé au rythme de l’intelligence artificielle

La télémédecine en soutien à la psychiatrie

La télémédecine est en train de transformer le système de soins de santé moderne. Grâce à la télémédecine, les patients peuvent bénéficier d’une consultation avec un médecin sans avoir à déménager. En fait, il y a un nombre croissant d’individus vivant dans des zones rurales qui ne sont pas toujours accessibles aux professionnels de la santé mentale.

En plus, avec la propagation de COVID-19 le recours à la télémédecine est devenu plus que nécessaire. L’absence de matériel d’examen particulier a donné beaucoup plus de chances à la télémédecine d’être applicable en psychiatrie.

La télémédecine peut aider des personnes ayant des troubles mentaux à trouver et conserver un traitement réussi, permet aux personnes atteintes de graves maladies mentales de rester à la maison et offre un soutien aux proches de patients atteints de maladie mentale.

En conclusion, malgré le fait qu’il soit une discipline mature, la psychiatrie évolue rapidement avec l’avènement des technologies de pointe et l’e-santé mentale. En effet, les technologies de communication moderne ainsi que les avancées dans le domaine de la santé ont permis de réaliser une nouvelle approche pour aider les patients qui ont des difficultés psychologiques. La révolution technologique en matière de santé parvient à améliorer la qualité de vie des patients souffrant de troubles mentaux.

Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre toutes les actualités médicales

Comment l’IOT augmentera l’espérance de vie ?

Innovation ou, même plus, révolution, l’Internet des objets (IoT) est aujourd’hui considéré comme un élément clé pour optimiser les services de santé, améliorer la qualité des soins et réduire le coût de la santé. Dans quelques années, l’internet des objets va probablement changer la donne dans le monde de la médecine ce qui aura certainement un impact sur l’espérance de vie.

Pour aller plus loin : IOT : la technologie qui a changé le monde de la médecine

Des meilleurs soins de santé

Les avancées dans le domaine de l’IOT ont permis aux médecins et aux professionnels de santé en général d’améliorer nettement l’expérience de patient. En effet, il est aujourd’hui possible de suivre l’état de santé d’un patient en temps réel et à distance. Cet accès instantané permet de réagir à temps et de sauver des vies.

Sans oublier que c’est un outil puissant qui aide à prodiguer des soins beaucoup plus ciblés. Les appareils connectés permettent alors aux patients de suivre leur traitement et aux médecins de suivre leur état de santé de façon efficace.

Une meilleure prise en charge

Devant la pénurie de personnel, il est devenu difficile de répondre aux besoins spécifiques de chaque patient. Cette pénurie affecte directement la qualité des soins proposés. Un médecin qui passe jusqu’à 80h par semaine à l’hôpital ne peut pas être efficace à 100%. Dans ce cadre, l’IOT représente une solution efficace pour mieux gérer les ressources humaines. Par conséquent, le patient bénéficiera des meilleurs soins, surtout les personnes âgées qui ont besoin d’une assistance très particulière.

Un diagnostic plus précoce pour des soins plus efficaces

La médecine préventive occupe une place de choix auprès des professionnels de la santé et avec l’IOT, elle est devenue beaucoup plus optimale et surtout facilement accessible pour tout le monde. En effet, grâce aux objets connectés, il est devenu beaucoup plus simple de faire des bilans de santé réguliers et d’obtenir les résultats dans les meilleurs délais.

L’IOT contribue à améliorer à la fois les soins préventifs et les traitements, et fournit des données sur les soins de santé qui pourront être analysées pour rendre les traitements plus ciblés. Autrement dit, cette nouvelle technologie a permis de réagir plus efficacement et plus rapidement.

A lire aussi : La santé au rythme de l’intelligence artificielle

Une intervention rapide, des soins ciblés et une prise en charge personnalisée, tous ces éléments contribuent directement à la baisse de la mortalité aux âges élevés et par conséquent à l’augmentation de l’espérance de vie. En effet, autrefois l’augmentation de l’espérance de vie était directement liée à la baisse de la mortalité infantile.

Toutefois, à partir de 1997 les choses ont changé. Selon une étude réalisée par l’institut national de la statistique et des études économiques en 2017(1), l’espérance de vie à la naissance est de 85,3 ans pour les femmes et de 79,5 ans pour les hommes. Cette même étude confirme que ‘’depuis vingt ans, les gains d’espérance de vie sont dus à la baisse’’.

(1) https://www.insee.fr/fr/statistiques/4160025

Le Machine Learning pour optimiser la prescription des médicaments

La prescription des médicaments est une étape cruciale dans le parcours de soins. Les médecins doivent prendre en compte l’ensemble des informations fournies par le patient, les résultats des tests et examens, mais aussi le fonctionnement de l’organisme du patient et de la pathologie en question. Se fier au Machine Learning pour déterminer le médicament qui convient le mieux à chaque patient peut être un véritable levier pour améliorer la prise en charge médicale.

Qu’est-ce que le Machine Learning ?

Le Machine Learning est un sous-ensemble de l’intelligence artificielle (IA) dans lequel les ordinateurs utilisent des données pour apprendre de manière indépendante et améliorer leurs performances via l’expérience. Il fonctionne généralement en formant un algorithme sur un ensemble de données. Les techniques de Machine Learning permettent donc de développer des systèmes “intelligents” capables de s’adapter à leur environnement.

Il ne fait aucun doute que le Machine Learning est un outil précieux dans de nombreux domaines scientifiques, mais son potentiel pour les soins de santé est peut-être le plus prometteur. La combinaison du big data avec l’apprentissage automatique est une approche puissante pour maximiser l’efficacité des traitements médicaux, réduire les erreurs et les coûts médicaux ou prévenir les effets indésirables des médicaments.

A lire aussi : La santé au rythme de l’intelligence artificielle

Le Machine Learning au service des diagnostics

Le diagnostic est une phase primordiale dans le parcours de soin. En effet, une prise en charge médicamenteuse optimale passe obligatoirement par un bon diagnostic. Grâce au Machine Learning, les professionnels de santé sont aujourd’hui en mesure de repérer avec beaucoup plus de précision la présence ou non d’une maladie.

En plus, ces machines sont capables d’analyser et d’interpréter des volumes astronomiques de données, ce qui permet de détecter plus rapidement et plus facilement les anomalies sur les bilans et les radios des patients. Tous ces éléments constituent une base solide pour le médecin pour optimiser la prédiction des médicaments.

Le Machine Learning pour des prédictions confirmées

Le Machine Learning possède une base de données énorme qui lui permet de connaître avec précision les caractéristiques générales et la composition de chaque médicament. Les algorithmes peuvent donc facilement juger sur la compatibilité des médicaments et fournir au médecin les informations nécessaires sur les médicaments à ne pas mélanger. Ces informations lui permettent de décider sur les médicaments à prescrire sur la même ordonnance.

De plus, certains patients présentent une hypersensibilité médicamenteuse qui se manifeste sous forme d’une réaction cutanée lors de la prise d’un médicament. Cette réaction peut être d’origine allergique comme elle peut être une sorte d’intolérance à un médicament précis. Dans la majorité des cas, les médecins ne peuvent prédire cette réaction.

Toutefois, le Machine Learning en est capable puisqu’il dispose d’informations suffisantes sur les molécules qui composent le médicament. Dans ce cas, il peut aider le médecin à avoir une idée plus claire sur les médicaments contre-indiqués.

Finalement, les avancées technologiques dans le domaine de l’intelligence artificielle et plus précisément le Machine Learning représente une véritable révolution dans le domaine de la médecine. Il est à rappeler que toutes ses recherches ont pour but de faciliter le travail du médecin et non pas de le remplacer.

Passionné d’actualités médicales ? Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter !

Téléconsultation et téléexpertise : faites le point

Depuis plusieurs années, la téléconsultation et la téléexpertise ont connu un développement rapide, et aujourd’hui ces modes de consultation et d’expertise sont devenus au cœur de l’évolution de notre société. Dans cet article, on fait le point sur ces deux pratiques qui représentent une véritable solution que ce soit pour les médecins ou pour les patients, surtout après la crise Covid-19.

Lisez aussi : Le numérique pour réinventer le parcours de soin

La téléconsultation, faciliter la prise en charge des patients

La téléconsultation est un service médical à distance, qui permet à n’importe quel patient, quel que soit son lieu de résidence, de consulter un médecin, spécialiste ou généraliste, grâce aux outils de communication vidéo. C’est un excellent moyen pour les patients d’accéder à des services de santé à distance, sans avoir à se déplacer ou à être examinés en personne. C’est encore mieux pour les médecins qui n’ont pas besoin de quitter leur bureau pour faire une visite.

La téléconsultation est prise en charge, comme une consultation classique, par l’assurance-maladie, et ce, depuis le 15 septembre 2018. La seule condition est que le patient avait déjà réalisé une consultation physique au cours des 12 derniers mois précédant la téléconsultation. Elle peut être réalisée par n’importe quel médecin, libéral ou salarié, quels que soient sa spécialité et son lieu d’exercice. A la fin de la consultation, le médecin peut établir une prescription qui le transmet au patient soit par voie postal soit sous forme numérique par le biais d’une messagerie ou une solution de télémédecine.

La télé-expertise pour une prise en charge médicale optimum

Une téléexpertise est un moyen de communication à distance utilisé pour les consultations entre spécialistes. Elle s’appuie sur l’utilisation d’une télécommunication pour permettre à un médecin de consulter un collègue au sujet des problèmes de santé d’un patient ou des options de traitement. Autrement dit c’est un échange d’expertise entre deux confrères dont le but est d’offrir une meilleure prise en charge pour le patient. Jusqu’au 2020 cette intervention était consacrée aux :

● Patients en ALD ou atteints des maladies rares

● Résidants en EHPAD ou résidant en zones dites « sous-denses »(1)

● Personnes détenues.

Le médecin sollicitant une télé-expertise doit avoir l’accord de son patient pour communiquer ses données médicales à un autre. Cet échange de données doit être réalisé via une solution de télémédecine ou une messagerie sécurisée de santé. L’Assurance Maladie prend en charge la rémunération du médecin. Toutefois, cet acte ne sera en aucun cas facturé au patient concerné. Cette rémunération est fixée selon la complexité du dossier. Cette dernière est déterminée par le niveau de l’expertise réalisée et sa fréquence. En réalité, on distingue deux niveaux d’expertise :

Niveau 1 : lorsqu’il s’agit d’une simple interprétation d’une imagerie, de la lecture des résultats d’un examen ou toute autre question circonscrite.

Niveau 2 : lorsqu’il s’agit d’un avis médical concernant une situation médicale assez complexe. Dans ce cas, le médecin est amené à consulter le dossier médical complet du patient et avoir une idée complète sur ses antécédents médicaux et son état de santé.

Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre toutes les actualités médicales

(1) zones dites « sous-denses » : zones caractérisées par une offre de soins insuffisante ou par des difficultés dans l’accès aux soins

Le numérique pour réinventer le parcours de soin

La pandémie de Covid-19 a mis tout le système de santé sous tension. Face à cette situation, l’adoption du numérique en santé s’avère nécessaire tant pour les professionnels de santé que pour les patients. Rapides, faciles à utiliser et pratiques, les technologies numériques sont des outils très efficaces permettant d’améliorer le parcours de soins.

Cette technologie est devenue un élément clé non seulement pour faire face à la crise sanitaire mais également pour créer des conditions d’un parcours de soin plus fluide et plus simple afin d’améliorer la qualité des soins en général.

Suivez l’actualité médicale, inscrivez-vous à notre newsletter

Le numérique pour une coordination optimale

Pour des raisons d’efficacité et de qualité des soins, la coordination entre les acteurs de santé est essentielle et le numérique constitue un outil de choix pour faciliter les échanges avec les parties prenantes. Il permet aux professionnels de la santé de coordonner leurs activités et de collaborer plus efficacement.

Une solution digitale permet à chaque membre impliqué dans le parcours de soin de partager les données avec les autres intervenants en temps réel et en toute sécurité. L’informatisation permet de donner un accès sûr et fiable aux informations concernant le patient ce qui permet de réagir plus efficacement. Et ce, qu’il s’agisse d’un résultat d’imagerie ou d’un compte rendu ou tout autre élément constituant le dossier médical du patient.

Le digital, la solution pour une expérience patient renforcée

Le numérique a un rôle à jouer dans chaque étape de la vie du patient. Depuis sa prise en charge, jusqu’à sa convalescence et au-delà. Avec la digitalisation, le patient a accès à de nombreuses informations via une plateforme. En conséquence, il peut consulter à tout moment les comptes rendus d’hospitalisation, les résultats d’examen et les prescriptions médicales. Ce n’est pas tout ! Il peut échanger avec les professionnels de santé et se renseigner sur son état de santé.

De plus, Les outils du numérique étendent les possibilités d’une prise en charge optimale du patient. Les médecins ont la possibilité de le rencontrer à distance et de lui proposer une prise en charge personnalisée. De ce fait, le patient n’a plus besoin de se déplacer pour aller consulter ce qui représente un véritable avantage surtout en période de pandémie où il vaut mieux éviter les espaces clos. Finalement, grâce à la numérisation de parcours de soin, il est devenu possible de payer les frais médicaux et de consultation à distance.

Pour en savoir plus sur la téléconsultation, lisez notre article : Téléconsultation et téléexpertise : faites le point

La solution numérique au service de la recherche

Les données massives de la santé peuvent être utilisées pour favoriser la prévention et le diagnostic précoce des maladies chroniques afin d’améliorer la qualité de vie des patients. Ces données ont le potentiel d’améliorer la santé des individus, voire de contribuer à améliorer le modèle de prise en charge des patients. Ces ressources peuvent être facilement exploitables lorsqu’elles deviennent regroupées dans une même plateforme d’où l’importance de la numérisation.

Il est à rappeler, que l’exploitation des données se fait dans le cadre de la confidentialité totale et le respect de la vie personnelle des patients. Ces données sont parfaitement sécurisées et vont être utilisées pour servir l’humanité.

Pour être à jour côté actualités médicales, abonnez-vous à notre newsletter.

E-santé : découvrez l’avenir de la médecine

L’ère du numérique a profondément transformé notre rapport au monde et nos modes de vie. Les technologies de l’information et de la communication sont en train de changer les conditions d’exercice de toutes les professions, y compris la médecine.

En effet, en l’espace de deux décennies, la médecine a vu son évolution s’accélérer à des vitesses ahurissantes. L’e-santé a connu des avancées décisives, notamment avec l’apparition des objets connectés et des robots chirurgicaux, nous sommes les témoins de l’avenir de la santé.

E-santé, de quoi s’agit-il ?

Le mot « e-santé » désigne les applications et technologies qui facilitent l’accès à la santé, notamment en aidant les patients et les professionnels de santé à gérer au mieux la maladie dans son ensemble, ainsi que les traitements qui y sont liés.

C’est un concept qui allie 2 domaines différents : la technologie et la médecine. Il vise à introduire les avancées technologiques et numériques dans le secteur de santé dans l’objectif d’améliorer l’efficacité des soins tout en maîtrisant les coûts.

La commission française définit l’E-santé comme « l’application des technologies de l’information et de la communication à l’ensemble des activités en rapport avec la santé ». Une définition qui n’est pas trop loin de celle de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) qui donne la définition suivante « les services du numérique au service du bien-être de la personne ».

Pour vous approfondir dans le sujet, lisez : E-santé : ce qu’il faut savoir

L’e-santé, un service en plein essor

Le vieillissement de la population, l’augmentation des personnes atteintes des maladies chroniques et la démocratisation des usages numériques auxquelles s’ajoute la crise sanitaire de la pandémie Covid-19 ont fait du développement de l’e-santé une nécessité majeure.

Aujourd’hui plus que jamais, il est devenu primordial de bâtir une médecine préventive, prédictive, participative et personnalisée et de faciliter l’accès aux soins à toute la population. Pour atteindre ces objectifs en un temps record, le recours à des solutions digitales n’est plus un choix.

La technologie en médecine est l’une de ces tendances qui peuvent réaliser l’impossible et des changements seront apportés une fois qu’elle aura réellement décollé et qu’elle sera appliquée de manière plus réaliste.

Selon le rapport Global Health Outlook 2020 publiée fin 2019 par le cabinet Frost & Sullivan, on estime qu’entre 2019-2023 la valeur du marché mondial de l’e-santé va augmenter de 160 %. Cette hausse énorme ne peut que confirmer que les années à venir vont connaître une forte explosion de l’univers numérique de la santé.

Tous ces éléments peuvent nous donner une idée claire sur la médecine du lendemain qui ne peut plus se dissocier de l’IA (Intelligence artificielle) et de l’IOT (Internet of Things ou Internet des objets). Certes, les perspectives de l’e-santé redéfinissent le rôle et les missions du médecin mais le futur ne sera pas réservé uniquement aux robots et aux machines intelligentes.

Toutefois, le quotidien des médecins sera plus agréable avec une planification plus aisée, un suivi plus facile et plus rapide et surtout une anticipation de l’évolution de la maladie et de l’état du patient.

A Lire aussi : IOT : la technologie qui a changé le monde de la médecine

E-santé : quel est le rôle des infirmiers ?

L’e-santé est devenue une des priorités de chaque acteur du milieu de la santé. Elle permet d’optimiser le système de santé, de lutter contre les inégalités sociales et de réduire les coûts des soins.

Les professionnels infirmiers sont de plus en plus appelés à jouer un rôle clé dans la révolution de l’e-santé et à développer leurs compétences pour s’assurer que leur rôle est à l’avant-garde de cette tendance.

Suivez l’actualité médicale, inscrivez-vous à notre newsletter !

Comment l’e-santé peut-elle améliorer la qualité des soins infirmiers ?

Les solutions e-santé ont trop impacté le quotidien de tous les professionnels médicales et particulièrement celui des médecins et des infirmiers car ils sont en contact direct avec le patient. Avec l’introduction des technologies informatiques dans les systèmes de santé, l’infirmier a pu profiter d’un accès plus rapide aux informations vitales concernant le patient.

La technologie est devenue un outil de plus en plus important pour l’infirmière afin de mieux remplir son rôle en tant que professionnelle de la santé. En effet, aujourd’hui, il est devenu plus facile pour les infirmiers de suivre l’état des patients même à distance.

En plus, les avancées technologiques ont énormément facilité le diagnostic ainsi que le traitement des pathologies ce qui impacte directement le rôle de l’infirmier qui est aujourd’hui en mesure de prodiguer des soins plus ciblés et de communiquer plus facilement avec le médecin.

Les nouvelles technologies représentent une véritable opportunité surtout pour les infirmiers libéraux qui exercent en cabinet ou à domicile pour mieux gérer les données des patients et pour mieux les servir.

Les infirmiers et le monde de la téléassistance

Le digital est devenu aujourd’hui un outil indispensable dans tous les secteurs et spécialement le domaine de la santé. Il est donc nécessaire de s’adapter aux nouvelles exigences de la profession dans le but d’offrir aux patients les meilleurs soins et d’être toujours à l’écoute de leurs besoins.

Dans le contexte sanitaire actuel et avec la propagation de la pandémie de Covid-19, il est devenu de plus en plus nécessaire pour les professionnels de la santé et spécialement les infirmiers de trouver des solutions pratiques afin d’éviter au maximum la contamination de chacun de ses patients d’où l’importance de la téléassistance.

La téléassistance est une approche qui consiste à utiliser des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour élargir, améliorer et soutenir les services de santé. Le but est de fournir des soins et des services de santé aux patients là où ils sont, quand ils en ont besoin.

Ces soins peuvent inclure les consultations, le suivi de la santé et même la prestation des services infirmiers. Ce qui représente un véritable atout aussi bien pour le patient que pour le praticien.

Le télésuivi améliore significativement l’observation des patients souffrant des maladies chroniques et des personnes âgées à mobilité réduite. En effet, grâce aux outils de téléassistance il est devenu possible de signaler un problème et de réagir à temps.

Pour en savoir plus sur la téléconsultation, lisez notre article : Téléconsultation et téléexpertise : faites le point

Pourquoi choisir UPSAT ?

Si vous envisagez une carrière dans les sciences de la santé, l’UPSAT sera certainement dans votre ligne de mire. L’université est réputée pour son excellence académique. C’est un organisme de formation dévoué à l’amélioration de la santé et à la promotion du bien-être par des formations axées sur la recherche, l’enseignement et la mise en œuvre des connaissances.

Une formation solide

L’UPSAT est une école de haut niveau, qui offre aux étudiants la possibilité de bénéficier d’une formation très spécialisée dans le domaine de la santé. Elle est reconnue pour son excellence en formation académique, appuyée par des experts dans le domaine de la santé de premier plan qui ont pour mission la création du meilleur environnement d’apprentissage possible pour nos étudiants.

Elle est vanté pour la qualité de son enseignement. Elle a une longue histoire d’accompagnement des étudiants dans la prise en compte de leur développement académique et personnel.

Ces différentes formations ont été conçues pour préparer les étudiants à tous les aspects de la délivrance des soins dans le secteur de la santé. Ce programme est unique en son genre et il a été conçu pour répondre aux besoins critiques du secteur de la santé. Ce cours vous permettra d’acquérir les connaissances scientifiques afin de devenir un expert dans votre domaine et vous donnera une expérience de terrain significative.

Membre de réseau ‘’Honoris’’ (Le premier réseau panafricain d’universités privées), L’UPSAT vous offre des outils et des techniques pédagogiques modernes pour obtenir votre diplôme d’études paramédicales. Ces outils aident l’étudiant à organiser ses connaissances, développer le raisonnement et la créativité, et apprendre par l’expérience. La faculté des sciences de la santé est à l’avant-garde dans un domaine qui a connu des changements rapides au cours de la dernière décennie.

A lire aussi: La vie à UPSAT : découvrez notre faculté

Un environnement propice à la réussite

Il ne fait aucun doute que l’UPSAT offre à ses étudiants une éducation de classe mondiale mais ce n’est pas tout ! Les étudiants de l’UPSAT bénéficient également d’un cadre de travail moderne et d’une ambiance décontractée pour leurs études et leur formation. La faculté offre un excellent environnement de travail et d’apprentissage. Les enseignants et les étudiants forment au fil du temps des liens qui deviennent des amitiés solides.

L’équipe administrative de la faculté des sciences de la santé est composée d’experts en gestion qui ont pour mission de faciliter au maximum l’intégration et la progression des étudiants dans leur cursus afin qu’ils puissent atteindre les objectifs de leur formation et réussir leur parcours. L’équipe pédagogique quant à elle s’organise pour que tout se passe au mieux et s’adapte à votre forme de vie.

L’UPSAT offre un environnement de formation exigeant qui développe des professionnels d’exception, prêts à relever les défis de la santé en Tunisie et dans le monde. Il s’agit de l’une des meilleures facultés avec des taux de réussite supérieurs à 95% chez les étudiants admis.

En conclusion, l’UPSAT offre une éducation de qualité dans un environnement stimulant, non seulement pour les étudiants, mais aussi pour les professeurs.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes nos actualités !

Révision et examen : 4 conseils pour bien réussir son examen

Vous allez bientôt passer un examen ou un concours auquel vous réfléchissez depuis longtemps ? Vous avez du mal à vous y retrouver dans les révisions ? Vous avez peur de l’échec au moment du grand jour ? Cet article va vous donner 4 conseils clés pour réussir à avoir votre diplôme dans les meilleures conditions.

Lire aussi : 5 conseils pour dénicher un stage d’été

Préparer des fiches de révisions

La meilleure façon de réviser pour les examens est d’apprendre à préparer un support de révision. Ces fiches permettent de revoir les points importants des modules du programme et de vous familiariser d’avance avec les sujets.

Il est fortement conseillé d’avoir une fiche personnalisée, évitez donc de copier les fiches de vos collègues. En effet, une fiche de révision doit être adaptée à votre rythme d’apprentissage et votre mode de compréhension. Vous pouvez utiliser des diagrammes et des images simples afin de faciliter la compréhension de vos fiches.

Faire un planning de révision

Définir un planning de révision est un excellent moyen d’organiser son emploi du temps et de s’accorder un temps de réflexion pour se remémorer tout ce que l’on a appris… En effet, il est important de ne pas laisser les jours précédant un examen à la précipitation.

Un calendrier de révision est un outil qui vous aidera à suivre votre travail et vous permettra d’établir des priorités. Lorsque vous vous fixez des objectifs clairs et que vous travaillez pour les atteindre, vous constaterez que votre programme de révision sera beaucoup plus facile à remplir.

Dormir, se relaxer, manger

Un bon rythme de vie tout au long de la période de révision est primordial pour réussir vos examens. Inutile de faire des nuits blanches ou de passer toute la journée à potasser vos cours. Opter pour de bonnes nuits de sommeil et privilégier des pauses régulières aident à bien mémoriser les différentes informations.

Une bonne nutrition est également nécessaire pour avoir un maximum d’énergie. Finalement, pour éviter la fatigue mentale, il faut bien se relaxer. L’idéal est de programmer des balades et de faire du sport chaque jour.

Conseil d’expert ‘’Des séances de 30 minutes entrecoupées de pauses de 5 minutes’’ Sébastien Martinez (champion de France 2015 de mémoire)

Éviter le bachotage

Votre esprit est un outil puissant, mais il peut aussi être dangereux. La dernière chose dont vous avez besoin est d’être improductif pendant que vous étudiez pour vos examens. Si vous savez comment éviter le bourrage de crâne, vous obtiendrez les meilleurs résultats à votre examen.

Lorsque votre cerveau est surchargé, il peut être débordé, ce qui entraîne de mauvaises performances. Pour éviter ce bordage, le mieux est de réviser des matières différentes dans une même journée. Pas la peine de bombarder votre cerveau par mille et une informations en une journée : le bachotage est l’antithèse de l’apprentissage et le contraire de la récupération d’informations.

Pour aller plus loin : Révision et examen : 3 exercices pour se concentrer